Gâteau persan aux noix – FitFood Blog
Desserts

Gâteau persan aux noix

Cette recette était notée dans un cahier perdu quelque part dans le méandre de mes cartons de cuisine. Je me souviens à l’époque que son nom m’avait fait rêver. Avant de lire la liste des ingrédients, je n’avais aucune idée de sa composition. Dans un gâteau persan, il devait forcément y avoir des épices

En faisant des recherches, j’ai appris que la cuisine iranienne n’est pas vraiment épicée (dans le sens “relevée”), mais plutôt parfumée. On y retrouve souvent des herbes fraîches(persil, coriandre…), de l’ail séché, de la lime séchée (limou amani), de l’épine-vinette séchée(zereshk) pour donner aux plats des notes fraiches et acidulées. Côté sucré, de l’eau de rose, de la cardamome, du safran (l’Iran en est le plus grand producteur mondial), de la cannelle(de temps en temps), des pistaches(avec une grosse production également), des dattes, des noix.

Des noix, j’en ai justement trouvé à Périgueux le week-end dernier, lors du salon international du Livre gourmand. Avec Bérengère et Valérie, je me suis baladée dans un petit marché très sympa, avec plein de produits locaux très attrayants. Au loin, j ‘ai repéré un jeune homme avec un bonnet en laine (il avait une tête à manger bio !). Sur son stand, il y avait de belles noix, pas trop chères. Allez hop, j’en prends 2 kilos ! Il faut dire que la saison des noix a été mauvaise dans le Berry, alors on se dépanne comme on peut.

De retour à la maison, je me suis souvenue de ce gâteau persan et je n’avais qu’une envie, le réaliser. J’ai aimé utiliser le café (ingrédient relativement rare dans les pâtisseries françaises) et goûté la pâte crue, très prometteuse. Une fois le gâteau dans le four, j’ai enfilé les bottes, pris l’appareil photo et emmené mes chiens se promener. A cinquante mètres de la maison se retrouve une forêt dont vous entrapercevez l’orée sur la photo.

Gaïa, aux couleurs de l’automne, sait faire la belle pour les “besoins” du blog (comme trouver des images illustrant des bonheurs simples). Tandis que je m’extasiais devant ses petites billes marron qui me fixaient, je me suis souvenue que j’avais un gâteau dans le four. Sifflement pour rameuter les deux “noirs”, retour au pas de courses… ouf, il n’est pas brûlé !

Quelle odeur enivrante en rentrant dans la cuisine ! Un mélange de noix torréfiées aux senteurs orientales, sublimé par la chaleur du poêle à bois. Il a fallu être patiente, attendre que le gâteau refroidisse avant de le démouler. J’aurais pu le présenter comme un banal gâteau au yaourt, mais il méritait un beau présentoir à gâteau (déniché chez Guillemette) et quelques petites décorations. J’ai simplement découpé des fleurs sur un support cartonné, je les ai appliquées sur le gâteau (retourné) que j’ai ensuite saupoudré de sucre glace. Après avoir pris les photos, j’ai pu enfin le déguster. Il a tenu ses promesses avec sa texture hyper moelleuse et fondante et la richesse de ses parfums.

Merci à vous Florence pour cette recette ! Je l’ai un peu revue en remplaçant la crème fraîche par un yaourt de brebis et du lait fermenté, la farine de blé par de la farine de riz(ingrédients utilisés dans la cuisine iranienne), en ajoutant de la purée d’amande et en doublant les proportions pour avoir un beau-gros-gâteau. Votre fille m’avait donnée cette recette en même temps que celle du cake au pavot et des bounty maison qui ont beaucoup plu. Grâce à vous, ce gâteau persan va peut-être voyager dans d’autres cuisines…

Ingrédients pour 8 personnes
200 g de cerneaux de noix – 2 œufs – 180 g de sucre blond de canne – 1 yaourt de brebis – 100 ml de lait fermé/ribot (ou un 2ème yaourt) – 50 g de purée d’amande (ou d’huile) -180 g de farine de riz – 1 sachet de poudre à lever – 3 capsules de cardamome – 1 c. à c. rase de cannelle – 2 c. à s. de café soluble et fin (à défaut broyé), ou de chicorée ou de Bambu) – sucre glace et cerneaux de noix pour la décoration.
Temps de préparation : 20 min
Temps de cuisson : 40 min

1. Préchauffez le four à 170° C. Mixez 100 g de noix. Hachez le reste au couteau. Réservez.

2. Cassez les œufs au-dessus d’un saladier. Fouettez-les avec le sucre, jusqu’à ce que le mélange blanchisse. 

3. Ajoutez le yaourt de brebis, le lait ribot, la purée d’amande et les noix. 

4. Dans un autre saladier, mélangez la farine de riz et la poudre à lever.

5. Ouvrez les capsules de cardamome et broyez les graines au mortier. Ajoutez-les à la farine ainsi que la cannelle et le café. Mélangez.

6. Versez ce mélange sec sur le mélange humide et brassez les ingrédients avec une cuillère en bois. 

7. Chemisez un petit moule à gâteau (18 cm de diamètre) et versez la pâte dedans. Enfournez pour 40 minutes.

8. Démoulez quand le gâteau a refroidi et décorez avec du sucre glace et des cerneaux de noix.

Previous ArticleNext Article

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *